Pouvoir de l'Intention

Pour recevoir par email l'intention du jour et bien plus encore..., inscrivez-vous !
Merci de recopier le code numérique ci-dessous
captcha
Stages

Initiation Tantra Brest/Bretagne

Stages animés par Pierre LASSALLE

Editoriaux

Conférences par Pierre LASSALLE

Geocaching

Sexualité

Rendez-vous Exceptionnels

Massage Cachemirien

Margot ANAND et le Skydancing Tantra

Rest in Natural Peace

Sources du tantra et transmissions

Ressources

Tantra : les charmes du charisme

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Sources du tantra et transmissions - Padmasambhava

Source : http://lalitavistara.free.fr/...

Padmasambhava

Siddha indien, maître tantrique, vainqueur du combat contre les démons de la religion Bön, père du livre des morts, le Bardo Thödol, il est représenté avec le bâton magique (khatvanga) et le bonnet aux bords enroulés. Il est le fondateur de l'ordre des Bonnets Rouges

Padmasambhava (né du lotus en sancrit) est un maître bouddhiste du VIIIe siècle, originaire du Cachemire ou de Kabul, et fondateur du bouddhisme tantrique himalayen. Au Bhoutan et au Tibet, où les membres de l'école Nyingma-pa le considèrent comme le second Bouddha, il est plus connu sous le nom de Guru Rinpoché ("précieux maître"). Padmasambhava n'est pas seulement le fondateur du bouddhisme au Tibet, il est également à l'origine de la tradition terma ou "Trésors spirituels" transmis par ceux qui les découvrent, les Tertöns de l'école Nyingma-pa.

Selon la tradition, Padmasambhava est apparu sur terre incarné en un enfant de 8 ans dans une fleur de lotus. Indrabhûti, le roi d'Oddiyana, serait son père ou l'aurait reconnu comme héritier. Padmasambhava, eut comme disciple fervente une princesse indienne, Mandarava. Le roi son père en fut furieux et décida de le brûler mais l’ascète survécut sain et sauf, et du bûcher émergea un lac qui fut appelé Rewalsar ou Tsopéma. Objet de vénération l’endroit est sacré et attire les pèlerins. Accusé du meurtre d'un ministre malfaisant, Padmasambhava est banni de la cour et choisit alors de vivre - comme Shiva - dans les cimetières et de s'astreindre à l'ascèse et à la pratique du yoga.

Toujours d'après la tradition, sa renommée atteint alors le Tibet et Trisong Detsen, le 38° souverain du pays, dont le royaume est assailli par des déités malfaisantes de la montagne. Il l'invite vers 750 à utiliser ses pouvoirs pour les soumettre conformément aux principes tantriques, en les réorientant vers la pratique du dharma au lieu de les éliminer. Il fonde alors au Tibet le premier monastère du pays, Samye Gompa, procède à l'initiation des premiers moines et répand dans le peuple la pratique du bouddhisme tantrique.

Au Bhoutan, il est associé au célèbre monastère de Taktshang ou « nid du tigre » construit au sommet d'une falaise surplombant de 500 m la vallée de Paro.


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Padmasambhava

Padmasambhava (du sanskrit, né du lotus, ch. Liánhuāshēng 蓮花生) est un maître bouddhiste né dans la vallée de Swat au Pakistan , du VIIIe siècle, originaire du Cachemire ou de Kabûl, et fondateur du bouddhisme tantrique himalayen. Au Bhoutan et au Tibet actuels, où les membres de l'école Nyingma le considèrent comme le 2e Bouddha, il est plus connu sous le nom de Guru Rinpoché ("précieux maître"). Padmasambhava n'est pas seulement le fondateur du bouddhisme au Tibet, il est également à l'origine de la tradition terma ou "Trésors spirituels" transmis par ceux qui les découvrent, les Tertöns de l'école nyingmapa. À plusieurs reprises dans ses enseignements Padmasambhava prophétisa la venue au Tibet des Karmapas de l'école Kagyu.

Selon la tradition, Padmasambhava est apparu sur terre incarné en un enfant de 8 ans dans une fleur de lotus (d’où le nom sanskrit de Padmasambhava) flottant sur le lac Dhanakosha, situé dans le Gandhara près de la frontière actuelle entre l'Afghanistan et le Pakistan. Indrabhûti, le roi d'Oddiyana, serait son père ou l'aurait reconnu comme héritier. Selon la tradition, Padmasambhava, eut comme disciple fervente une princesse indienne, Mandarava. Le roi son père en fut furieux et décida de le brûler ; mais l’ascète survécut sain et sauf, et du bûcher émergea un lac qui fut appelé Rewalsar ou Tsopéma. Objet de vénération l’endroit est donc sacré et attire les pèlerins. Autour du lac, de dimensions plutôt modestes, s’élèvent différents temples. Accusé du meurtre d'un ministre malfaisant, Padmasambhava est banni de la cour et choisit alors de vivre - comme Shiva - dans les cimetières et de s'astreindre à l'ascèse et à la pratique du yoga. Il aurait aussi étudié à Nālandā au Bihâr les enseignements de Shantarâkshita. La capacité de Padmasambhava à mémoriser et comprendre les textes ésotériques après une seule écoute établit sa réputation comme maître parmi les maîtres.

Toujours d'après la tradition, sa renommée atteint alors le Tibet et Trisong Detsen, le 38e souverain du pays, dont le royaume est assailli par des déités malfaisantes de la montagne. Il l'invite vers 750 à utiliser ses pouvoirs pour les soumettre conformément aux principes tantriques, en les réorientant vers la pratique du dharma au lieu de les éliminer. Il fonde alors au Tibet le premier monastère du pays, Samye Gompa, procède à l'initiation des premiers moines et répand dans le peuple la pratique du bouddhisme tantrique. Au Tibet, on lui attribue 25 ou 26 disciples directs, tous dotés de pouvoirs extraordinaires selon les textes tibétains. Peu après son arrivée au Tibet, le roi Trisong Detsen lui offrit en présent sa femme, Yeshe Tsogyal, épousée deux ans plus tôt. Cet acte de générosité fit scandale et suscita la colère des ministres restés fidèles à la religion Bön. Le couple dut fuir à Tibrom, dans une grotte située au nord-est de Lhassa, jusqu’à ce que les esprits se soient apaisés.

Au Bhoutan, il est associé au célèbre monastère de Taktshang ou « nid du tigre » construit au sommet d'une falaise surplombant de 500 m la vallée de Paro. Il serait venu là, d'après la tradition, depuis le Tibet sur le dos de sa shakti, la dâkinî Yeshe Tsogyal, qu'il a transformée en tigresse volante pour effectuer ce voyage. C'est là qu'il aurait soumis toutes les forces nocives de la région, pour le bonheur des moines.

Dans l'histoire du Sikkim le passage du maître indien Padmasambhava s'est produit au IXe siècle. On rapporte que Padmasambhava y aurait béni la terre, introduit le bouddhisme et annoncé l'ère de la monarchie qui arrivera des siècles plus tard.

En Inde, on le connaît sous les noms de Padmâkara, Padmavajra, Suroruha et Vararuchi.

Voir également : http://www.worldlingo.com/ma/enwiki/fr/Padmasambhava

Date de création : 27/09/2010 @ 01:45
Dernière modification : 27/09/2010 @ 01:45
Catégorie : Sources du tantra et transmissions
Page lue 882 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nos liens directs
SOS-Planète
Recherche



^ Haut ^