Pouvoir de l'Intention

Pour recevoir par email l'intention du jour et bien plus encore..., inscrivez-vous !
Merci de recopier le code numérique ci-dessous
captcha
Stages

Initiation Tantra Brest/Bretagne

Stages animés par Pierre LASSALLE

Editoriaux

Conférences par Pierre LASSALLE

Geocaching

Sexualité

Rendez-vous Exceptionnels

Massage Cachemirien

Margot ANAND et le Skydancing Tantra

Rest in Natural Peace

Sources du tantra et transmissions

Ressources

Tantra : les charmes du charisme

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Conférences par Pierre LASSALLE - L'art de la sexualité sacrée

Conférence sur l’Art de la Sexualité Sacrée
par Pierre-André LASSALLE
Espace du Roudour, Saint Martin des Champs Samedi 29 mars 2008 à 16h30

















Extraits de l'introduction

Nous allons ensemble entrer dans un sujet passionnant l’art de la sexualité sacrée.
Après 20 ans de pratique du Yoga, s’est imposée à moi l’idée de faire en quelque sorte « entrer l’état d’esprit du yoga » dans la chambre à coucher.
Et qu’est ce qui caractérise la pratique du yoga ?
Principalement, la conscience, conscience du geste, conscience du souffle, pour conduire progressivement au vide mental qui s’appelle aussi la méditation.
Pour les occidentaux qui bénéficient d’une scolarité, l’identité tend à s’appuyer sur « Je pense, donc je suis ».
Il y a là une sorte d’identification de l’être à son système réflexif, donc à son mental. Ce que nous appelons couramment l’ego sera principalement la résultante du processus par lequel nous tendons à croire que nous sommes ce que nous pensons, ce qui nous conduit à vouloir avoir raison. Fonctionner dans l’ego conduit donc essentiellement à un sentiment de séparation d’avec les autres.
L’idée même que « Faire l’amour » puisse être une méditation semble être étrangère à nombre d’entre nous.Pourtant, nombreux sont ceux et celles qui ont le désir secret non pas de moraliser la sexualité, non pas de la restreindre mais au contraire de l’épanouir.Hélas, nous ne semblons pas disposer dans notre culture des éléments qui nous permettraient de relier aisément le spirituel et le sexuel et d’intégrer en nous le caractère sacré de la sexualité.Tout comme nous ne semblions pas disposer d’outils pour aborder des moyens d’intériorisation et de concentration.On assiste donc à une pénétration progressive dans notre culture d’apports orientaux.
Ce fut le cas avec le yoga, il y a de cela plus de vingt ans, et cela semble être le cas de la même façon avec ce qu’il est convenu d’appeler le tantra, même si l’association tantra-sexualité est extrêmement réductrice. Il n’en reste pas moins vrai que l’approche du tantra va offrir aux occidentaux une manière différente d’aborder la sexualité.
Pour bien comprendre ce dont il s’agit, il semble nécessaire d’identifier la manière dont nous est présentée la sexualité et le rapport que nous avons à nos organes génitaux.
Le plus souvent ils sont désignés en des termes peu valorisants qui semblent traduire une gêne à reconnaître les instruments même par lesquels nous avons reçu la vie.
En témoignent la densité de blagues à ce propos, des chansons telles que celle de Pierre PERRET sur le zizi, etc.
Si l’on s’attache non plus à la seule dimension physique de nos organes génitaux mais également à leur dimension énergétique, on se rend bien compte que pour atteindre leur dimension sacrée, nous allons devoir accomplir un véritable travail de guérison.Bien entendu, lorsque nous suivons dans la presse des affaires de pédophilie, de viol ou d’abus, nous sommes le plus souvent dans un état qui nous conduit à être horrifié des actes des auteurs sans nous rendre compte que la responsabilité est plus partagée que nous le croyons habituellement. La plupart des études tendent à démontrer qu’il existe encore une chape de plomb sur le nombre de victimes des abus sexuels. Certains chercheurs avancent des chiffres selon lesquels 10 à 20% de la population pourrait être concerné par un abus sexuel.

Comment pouvons-nous décoder cet état de fait ?

Souvenons-nous que la sexualité est mieux comprise si l’on parle d’énergie sexuelle. Et cette énergie donne incontestablement du pouvoir. Elle va donc bien au delà de la simple fonction d’apporter du plaisir.S’il est une force dans l’Univers, c’est bien celle qui résulte de l’attirance des sexes.
Et ce dont nous avons le plus peur au fond, c’est de cette force qui rend libre, puissant et autonome. Aussi de tout temps cette force a été en quelque sorte anéantie par une culture de la dévalorisation. Songez un instant à tous les « noms d’oiseau » dont on affuble nos organes génitaux alors que nous leur devons tout simplement la Vie…
Nous allons donc nous transporter en un autre temps, en d’autres lieux, là où sont gardés depuis des temps immémoriaux les secrets de la magie sexuelle.
Pour résumer mon parcours de manière très brève après une vingtaine d’années où je me suis intéressé particulièrement à la pratique du yoga, à la pratique du massage et à la danse, je suis devenu membre de l’équipe d’accompagnement de Margot ANAND qui donne des formations qui sont de véritables initiations à l’art de la sexualité sacrée. Pour ceux qui ont le goût d’apprendre et de découvrir le livre de référence est l’Art de l’Extase Sexuelle de Margot ANAND. ll se complète avec un coffret de trois DVD hélas en anglais. Pour illustrer les propos de ma conférence, je les ai faits traduire et vais donc utiliser une version que j’ai moi-même remasterisée en français. Je vais en utiliser de nombreux extraits durant cette conférence afin que vous puissiez disposer des éléments iconographiques et symboliques qui nous permettront de bien comprendre ce qu’on entend par sexualité sacrée et surtout comment la mettre en place dans votre vie quotidienne. Nous découvrirons ensemble que c'est un art et que chacun(e) pourra ainsi s'y exprimer avec toute sa créativité.

Je vous invite à considérer dès à présent ce lieu où nous sommes, cet espace comme un temple, c’est à dire comme un espace sacré. Nous avons la chance de disposer d’un plancher. Ressentons-le comme une invitation à ressentir le contact avec la Terre, notre enracinnement.
Dans la tradition tantrique, toutes les femmes sont des déesses et tous les hommes sont des dieux.
Il ne s’agit pas tant ici de parler d’un art de la sexualité sacrée qui serait extérieur à nous, mais de nous reconnecter en quelque sorte à l’œuvre d’art que nous sommes.
Selon la belle expression de Khalil Gibran, nous sommes en effet « les fils et les filles de l’Envie que la Vie a d’elle-même.
Et si nous considérons la chambre à coucher comme un espace sacré, nous allons offrir à nos rencontres une tonalité, une vibration qui va modifier très sensiblement leur nature.
Nous vivons en effet dans une société essentiellement castratrice en ce sens que nos modes de vie nous amènent à nous couper de notre puissance. Nous nous sentons alors démunis, perdus, dépassés.Cela se traduit également par la perte de la reconnaissance du rôle initiatique de la femme.
En effet, dans la perspective de la sexualité sacrée, la femme est le pôle énergie de la relation. Elle représente l’énergie. L’homme représente la conscience, et leur union est donc l’union de la conscience et de l’énergie.Nos sociétés n’ont eu de cesse que de contrôler cette énergie féminine en l’avilissant, en la bridant et en l’encadrant dans des valeurs morales. Songeons aux femmes considérées comme des sorcières et jugées, songeons aux femmes dont on mutile le clitoris.
Le contact avec cette puissance d’essence féminine va donc disparaître, et bon nombre de femmes vont nier elles-même leur propre puissance.
Dans cette reconnaissance du pôle énergie de la femme, qu’est-ce que signifie « Faire l’amour » ?
Cela signifie « Aller dans l’énergie », « Perdre la tête » et cette énergie est de nature océanique.
Dans nos modes de vie citadins où nous sommes coupés de la nature, « être dans l’énergie » devient une notion de plus en plus abstraite.
Cette énergie elle est omni-présente dans la nature. C’est le soleil, ce sont les arbres, les rochers, les ruisseaux, les rivières, la terre, le ciel, les étoiles, les animaux, les fleurs.La plupart de nos attitudes sexuelles sont en réalité des conditionnements liés au réflexe de reproduction.
En perdant contact avec le caractère sacré de la sexualité, il est donc naturel que beaucoup d’entre nous vivent leur sexualité avec insatisfaction ou pire, décident de s’en passer. Non seulement, nous nous privons ainsi d’un plaisir qui est celui de la Vie, mais nous perdons notre puissance.
Le Chemin vers la sexualité sacrée passe donc par la libération de nos conditionnements.
Et l’outil N°1 c’est la méditation, ré-apprendre la Présence, à ne plus penser…
L’outil N°2, c’est réapprendre notre corps et réintégrer dans notre schéma corporel, les organes génitaux.
Les outils sont principalement le mouvement, le souffle et le son.Cela se complètera en pratique par le massage tantrique, redécouverte des sensations et également par l’expression par le dessin.



Développer son pouvoir personnel :
les racines de notre pouvoir et notre puissance personnelles
par Pierre LASSALLE

Se vivre comme infériorisé, manquant d'énergie ou limité ou avoir "des problèmes sexuels" sont souvent des symptômes d'une blessure sexuelle.
Nos organes génitaux sont en résonnance profonde avec notre pouvoir créateur et notre puissance personnelle. C'est pourquoi de tout temps, ils ont souvent été l'objet de mutilations et de castration s'exerçant le plus souvent - mais hélas pas seulement - sur le plan symbolique. Beaucoup d'entre nous ont ainsi été victimes d'abus, de viol ou d'inceste, mais aussi de formes plus insidieuses de blessures sexuelles venant limiter leur potentiel de vie.
Placer des interdits au plaisir, à la reconnaissance de la beauté personnelle d'un être, à l'appréciation de lui-même est une des manières de prendre le pouvoir sur un être...
Vient alors naturellement l'idée de rechercher des moyens pratiques pour libérer cette énergie et guérir ces blessures qui limitent la joie de vivre et l'expression naturelle de la Force de Vie en chacun.
Dans son itinéraire personnel, Pierre-André Lassalle, a utilisé sur lui-même pendant plus d'une année les outils de la méthode Simonton dans l'espoir de guérir une sinusite chronique consécutive à une extraction dentaire.Puis il a participé à un stage d'une semaine avec Marie-Odile Steinman, auteur du livre Réussir sa vie à deux, pour dégager les leçons et apprentissages d'une séparation de couple.
C'est au cours de ce stage qu'il découvrit pour lui-même les applications du dessin guérisseur largement développées dans le livre de Marie-Odile Steinman, le dessin guérisseur. Enfin durant 4 années, il fut membre de l'équipe d'accompagnement des formations skydancing tantra développées par Margot Anand.
Dépositaire de la marque Biosynergie depuis le 22 avril 2003, il eut alors l'intuition d'appliquer plus spécifiquement les outils de la biosynergie aux demandes concernant l'harmonie du couple et la sexualité. S'inspirant de ses apprentissages personnels, il crée la "Biosynergie tantrique", ainsi appelée en raison de la place qu'y tient l'approche tantrique. Dans ce contexte, il développe des outils spécifiques qui permettent de guérir sur un plan symbolique les blessures sexuelles qui assombrissent le lumineux et en quelque sorte emprisonnent l'âme.
Utilisant son expérience des stages Elan vers une année, une vie et la quête de l'âme-soeur, il conçoit aujourd'hui ses stages comme une cathédrale énergétique.Cet espace sacré particulier propice à la guérison permet l'accès à l'expansion de la conscience pour dénouer les noeuds et rétablir la circulation de l'énergie là où elle a été bloquée.
L'énergie de vie fondamentale est de nature sexuelle. Nous sommes tous nés(es) de la rencontre d'un spermatozoïde et d'un ovule. Et l'union d'un spermatozoïde et d'un ovule - sauf intervention à caractère médical - a lieu lors de la rencontre sexuelle entre l'homme et la femme.
Cette énergie de vie de nature sexuelle, nous la vivons le plus fréquemment de manière pervertie, c'est à dire déviée de sa fonction originelle, de ce pour quoi elle a été créée : être une force de Vie et la Source de notre Vitalité.
La simple évocation de la rencontre sexuelle de nos parents pour nous concevoir est parfois difficile à évoquer pour certains d'entre nous. Nous pouvons rencontrer une réelle difficulté à nous représenter l'acte ayant donné lieu à notre conception ou une gêne indéfinissable à cette idée.
Une deuxième difficulté peut être celle d'évoquer notre naissance, le chemin par lequel nous sommes passé pour naître. Là encore, la représentation peut être absente ou difficile.

Notons que la perversion se traduit essentiellement par des productions mentales erronées. Notre pensée est biaisée mais nous n'avons pas la capacité de nous en rendre compte... Il faut alors nous remettre en contact avec l'énergie, "perdre la tête" pour retrouver notre chemin.

L'alliance unique de la méditation, du tantra et du massage cachemirien au sein d'un même stage permet alors de (re)trouver une joie de vivre sans autre raison que celle d'être "En-Vie".

L'enfant "spontané" retrouve sa place à l'intérieur de l'adulte que nous sommes et la liberté d'être peut alors éclore.

L'énergie sexuelle retrouve sa qualité d'innocence et ne se limite plus à ce que nous appelons couramment "sexualité" ou "relations sexuelles". Elle soutient le coeur et nourrit l'âme pour permettre à chacun(e) de se réaliser et d'atteindre son plus haut potentiel. Dans la vie amoureuse, elle permet l'accès à la sexualité sacrée dans le ressenti unique de l'union du masculin et du féminin, dans la vie professionnelle, elle donne accès au meilleur de soi-même et dans la vie personnelle, elle s'exprime à travers la méditation dans la réconciliation et l'union avec l'univers.



(C) Copyright extrait du livre à paraître de Pierre-André LASSALLE, Sexualité, puissance et énergie créatrice.

Date de création : 11/08/2008 @ 23:10
Dernière modification : 16/09/2010 @ 19:14
Catégorie : Conférences par Pierre LASSALLE
Page lue 3247 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°1 

par KARINE le 27/08/2008 @ 19:16

Je suis trop contente de lire ce que je viens de lire.

Je viens de rencontrer un homme tantrique mais il n 'est pas de bretagne alors j 'ai fait cette recherche et je suis comblée de voir que pierre andre lassalle est sur brest!!! j 'ai acheté un livre de lui lorsque j 'avais 18 ans...

je viens de faire une petite initiation au tantra à Mescher en Charente Maritime et je souhaite à tout le monde de découvrir cela , c'est un veritable guide vers la vie amoureuse qui donne des ailes : celles du bonheur

merci à vous tous les ames tantriques de nous ouvrir les portes du bonheur.

Nos liens directs
SOS-Planète
Recherche



^ Haut ^